Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 07:56
Désolée pour cette petite interruption, surtout après les soutiens chaleureux que j'ai reçus ces dernières semaines ! Je viens de terminer l'une de mes grosses dissertations de fin de semestre, non sans mal, pour un prof britanique assez exigeant. Elle devait faire de 4000 à 6000 mots, elle en fait quatre mille deux. Je danse vraiment au bord du précipice...

Sinon, cela fait déjà une grosse semaine que les cours de haegeum proposés par le centre des arts traditionnels ont pris fin. Pour marquer le coup, le centre a organisé un petit concert où les classes pour étrangers et les classes pour les familles ont pu se produire en public. Et en costume, s'il vous plaît... Comme nous n'avions que trois mois de cours au compteur, à raison de deux heures chaque samedi, ce n'était pas resplendissant. Mais on s'est bien amusés, ça valait le coup !


Et nous avons aussi pu admirer les performances des autres. Voici Dolaji par une classe d'ados coréennes :




Et l'incontournable Arirang par une autre classe d'étrangers qui s'en sort vraiment bien :



C'est tout pour cette fois-ci ! Ces prochains jours, je vais récupérer un peu, terminer mon deuxième gros devoir, dire au revoir à mes amis et faire mon shopping de Noel.

A la prochaine (peut-être au marché de Noel de Strasbourg) !


Repost 0
Published by Mimi - dans Musique
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 13:29
Je vous ai déjà pas mal parlé de mes activités en tant que membre du Presidential Council on Nation Branding, ici et ici, tiens. Et c'est lundi dernier que la première fournée de blogueurs a passé le relais à la deuxième, et où ont été récompensés les blogueurs jugés méritants.

Le gros plus, c'est que la cérémonie a eu lieu au musée national de Corée. Comme c'était lundi, le musée était fermé mais j'ai pu me promener dans le parc, qui est très joli.




Le parc des pagodes est particulièrement beau :



Et on peut même y voir des instruments de tortu... pardon, des équipements de remise en forme. Ca me rappelle un brin la forêt de Haye :


Et j'ai même supris des demoiselles au bain :



Le musée en lui-même, c'est cette arche inpressionnante qui me rappelle un peu la fac de Hongik :



Et grâce à mon téléphone portable tout nouveau tout beau disposant de quelques fonctions très intéressantes, j'ai pu prendre des panoramas qu'ils sont chouettes :





Comme d'habitude, rendez-vous dans l'album photo pour plus de jolies vues automnales. Il faut en profiter, l'hiver s'installe déjà...

Voici à quoi ressemble le musée vu d'en haut :


Et à l'extérieur de la salle de conférence, des vitrines présentaient de jolis travaux d'artisanat :


















La cérémonie de remise des prix accueillait les deux moissons de blogueurs histoire de féliciter les uns et de mettre les autres au parfum. C'est le directeur du PCNB en personne y est allé de son petit discours :


Sayaka, la blogueuse japonaise aux millions de visiteurs nous a aussi offert quelques petits conseils pour un blog réussi. Malheureusement, comme elle parlait en coréen (parfaitement, d'ailleurs), je ne sais pas si tout le monde a pu comprendre.

Et on passe à la remise des prix !

Six blogueurs ont été considérés comme notables et ont reçu un lecteur mp3 :
Gustavo du Brésil
Abou de Guinée
Ken de Malaisie
Moe de Birmanie
Jamali du Bangladesh (et pour son interprétation de la chanson "j'adore les ajummas" lors de notre Kyeongju trip, il mériterait dix millions de dollars)
Marin de Chine

Trois d'entre nous sont "excellents" :
Henrique du Brésil
General de l'Inde
Et une certaine Mimi...
Nous sommes repartis avec un fort sympathique appareil photo samsung (what else ?), léger, compact, et une résolution superbe. J'en suis très contente, même si je regrette un peu de devoir lâcher mon cher vieux sony cybershot qui a traîné son gros poids dans ma poche et déformé mes fringues pendant que je courais le pays en long et en large, et qui m'a permis de vous présenter la Corée non seulement en texte, mais aussi en images. Si j'ai remporté des prix à chaque fois, c'est bien grâce à lui. Voilà que je deviens sentimentale, à présent...

Et le prix du meilleur blog, amplement mérité, est revenu à Corinna des Philippines. Pour ceux qui lisent l'anglais, son blog est très intéressant, un excellent mélange d'informations, de tranches de vie et de réflexion sur la société coréenne. Elle parle de l'adoption et du traitement des mères célibataires en Corée d'une manière que je trouve vraiment belle. Etant adoptée moi-même, j'aimerais avoir son acuité à ce sujet, je trouve ça admirable qu'elle en parle ainsi.

De nombreux excellents blogs n'ont pas pu être primés. Agatha, Jasson, Jad et plein d'autres ont fait un excellent travail. Jugez par vous même sur la page du Presidential Council on Nation Branding dédiée à ses petits blogueurs préférés. Cliquez de tous côtés, et même si vous ne comprenez pas le contenu, regardez les images et en dernier recours, passez par google translation, mais ça va vous sortir des horreurs...

Comme notre travail a été jugé encourageant, le PCNB a décidé de recruter une deuxième équipe. J'attends donc avec impatience le travail des petits nouveaux, parmi lesquels se trouvent deux de mes consoeurs à Ewha.

A bientôt !


Petit rajout : voici la vidéo officielle de l'événement !

Repost 0
Published by Mimi - dans Web et blog
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 08:57
Vu ce matin sur un étal de plein air devant la porte de l'université Ewha, Séoul, Corée du Sud...


J'imagine le mec ou la nana qui va mettre ça pour son petit voyage à Paris, on va lui jeter des pierres dès la sortie du RER... Je n'ai personnellement rien du tout contre la police municipale mais je trouve franchement limite de porter ça comme accessoire de mode, même à l'étranger.

Et le "SA" d'à côté n'est pas mal non plus. Quelqu'un a des idées sur une possible signification autre que celle qui me fiche la chair de poule ?

D'autres énormités (enfin, pas toujours) disponibles ici.
Repost 0
Published by Mimi - dans Promenades...
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 12:01
Aujourd'hui est un jour un peu spécial en Corée. L'armistice de la première guerre mondiale ? Vous n'y êtes pas du tout ! Aujourd'hui c'est le 11/11. Et ça forme quatre petits bâtons, vous me suivez ? La marque de gâteaux Pepero n'a pas été chercher plus loin pour faire un coup marketing qui marche assez bien...

Les pepero, ce sont des biscuits allongés en forme de batonnet, recouverts par une couche de chocolat. On les décline aussi à la fraise ou avec des éclats de noisette. En France, c'est davantage connu sous le nom de "mikado". Et comme la date du 11/11 forme quatre petits bâtons, Pepero a décreté que ce serait le jour du pepero, ces gâteaux en forme de bâtons. Vous me suivez toujours ? C'est fou.

Naturellement, tout est prétexte à la vente de gougouilles inutiles pour marquer le coup. Peluches, pepero géants grands comme des parapluies, chocolats en tout genre...

Voyez plutôt :



La boulangerie Paris Croissant décline sa version en forme de coeur. Malheur au jeune homme qui n'en offrira pas à sa chérie...













Comme vous pouvez le voir, il n'en faut pas beaucoup pour faire consommer les coréens comme des fous. Il faut dire aussi que dans ce pays, il y a beaucoup de "jours de" et de "fête de "... Genre "jour de la lecture", "jour du sport", "jour des arbres", et le mirifique "jour des étrangers". Ce n'est pas compliqué de surfer sur cette vague.

Et encore, pour la St Valentin le déchaînement marketing est bien pire que ça. Et le 14 mars, on rempile avec le White Day, où ceux qui ont reçu des chocolats sont censés en acheter pour ceux qui leur en ont offert. Et un mois plus tard, c'est le Black Day, où les malheureux célibataires se retrouvent pour manger des nouilles à la sauce noire, en espérant trouver l'âme soeur...

"Faut-il s'ennuyer dans la vie pour inventer des trucs pareils", me dis-je quand je suis d'humeur sarcastique (ce qui m'arrive souvent). Enfin, à méditer !

Bonne journée à tous et un grand merci aux dames qui m'encouragent par leurs commentaires !
Repost 0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 11:57
Le conseil des élèves de la Graduate School of International Studies de Ewha est du genre très actif, et je me retrouve toujours embrigadée dans ses activités. Au début je regrette, car notre emploi du temps, c'est un peu de la folie... Je fais des économies du tonnerre sur ma carte de transport pour la bonne raison que je ne sors plus. Et c'est bien pour cela qu'au final, les petites sauteries du conseil des élèves sont toujours les bienvenues !

Ewha compte pas mal d'étudiants étrangers issues des universités partenaires, mais ceux-ci ne sont pas spécialement actifs dans ce genre de manifestations. Celles qui font vivre l'école, ce sont les dames et les demoiselles du programme KOICA. Ce programme consiste à inviter chaque année une trentaine d'étudiantes et de fonctionnaires de pays en développement afin de leur offrir une formation intensive spécialisée dans la coopération au développement. Elles ont organisé plusieurs petits spectacles de théâtre et de chant en coréen, et je me suis un peu laissée embrigader pour leur donner un coup de main. C'est ainsi que je me suis fait trente excellentes amies, la plupart venant d'Afrique, d'Asie centrale et d'Asie du Sud-Est, avec qui je me retrouve en classe. Chaque jour, c'est un plaisir renouvelé que de travailler avec des femmes chaleureuses, courtoises, rigolotes, dynamiques et très courageuses. La plupart du temps ce sont elles qui font vivre la classe en posant des questions et en alimentant les débats, car s'il fallait compter sur les coréennes (et sur moi aussi, tiens)...

C'est donc avec grand plaisir que nous avons organisé ensemble le festival culturel international. Au menu : exposition de stands et spectacle de danses du monde entier.


LUNDI : L'EXPOSITION


Chacune d'entre nous devait préparer un petit stand pour représenter son pays. Aller à son ambassade pour chercher des brochures et des objets d'artisanat local. Inutile de vous dire qu'à l'ambassade de France, j'ai eu l'air bête... Et en fait, à seulement trois clampins pour l'Europe, on se posait là...



J'ai rajouté l'article du pélerin sur St Nicolas ! Ce genre de tradition mérite d'être évoqué, n'est-ce pas ? Merci mamie !

Sinon, j'ai essayé d'attirer du monde avec un petit jeu où il fallait placer des photos de lieux célèbres (Maneken Pis, Porte de Brandenbourg) sur une carte d'Europe. Mais j'ai l'impression d'avoir plutôt fait fuir les gens avec ça...



"Ich bin so schön ! Ich bin so toll ! Ich bin der Anton aus Tyrol !"

En fait, la nana de l'Allemagne, c'était une coréenne qui a étudié l'allemand en undergraduate... Et elle s'est fait Oktoberfest en 2004 !! Je suis trop jalouse... Passer toute ma vie en Alsace-Lorraine et ne pas y aller une seule fois, quel gâchis ㅠㅠ












Vous remarquerez que les patates, le chocolat et les spekuloos sont la nourriture de base du Belge moyen...











Par contre, pour l'Asie c'était déjà beaucoup mieux ! Et par la très grande faute de Bazaar la mongole, je suis devenue accro à ces petites grignoteries un peu aigres au lait et au yaourt...

































                                                                                                                             ici c'est la Birmanie














































Ne sont-elles pas charmantes ? Et ne se sont-elles pas démenées pour nous offrir le meilleur de leur pays ?

L'Afrique aussi était magnifique, avec dégustations de thé et de café à la clé. Certains pays ne bénéficiaient pas de représentation consulaire en Corée, alors les filles ont réalisé elles-même leurs propres brochures.














































Last but not least, le stand de la Corée ! Une jolie demoiselle en hanbok vous y offre du thé vert :


















Les responsables du conseil des élèves, Alice et Heeju (qui parle parfaitement français) se sont surpassées pour nous proposer toutes sortes d'activités.

Le stand photo où on peut se faire tirer le portrait vêtu d'un des nombreux costumes traditionnels prêtés par les participantes :


Le concours de photos, où la plus jolie photo prise en Corée a été récompensée :


Et enfin, un formidable stand sur la cuisine coréenne, réalisé par des professionels !

















On y reconnaît pèle-mèle le bibimpap, les galettes aux herbes, le kimpap, le kimchi, les nouilles froides, la soupe de poulet, le bulgogi, les gâteaux de riz, l'alcool de riz et les nouilles japchae...


Et voici des livres contenant des recettes très détaillées, dans de nombreuses langues dont le français.

Ce fut un franc succès ! Il paraît que le stand du Guatemala a été visité par Rigoberta Menchu qui était de passage à Ewha. Mais attention, ce n'est pas fini !


MARDI : SHOW TIME, GIRLS !


Cette fois-ci, c'était dans le domaine du chant et de la danse que ces dames allaient nous montrer leurs talents.

Elles sont venues vêtues de leurs plus beaux atours :


Au début, il y a eu quelques morceaux classiques interprétés par des coréennes, et je m'y suis collée à la clarinette pour faire du remplissage dans "You raise me up", pourquoi pas ;-)

On entame les choses sérieuses avec une splendide danse népalaise par Gita :


L'ambassadeur du Népal avait d'ailleurs été invité. Je suis sûre qu'il a apprécié !

Voici une danse birmane par Shwe Mar Than et Min Min :



Et Koeun, une camarade coréenne, vêtue du hanbok de mariage de sa maman, nous offre un petit morceau de gayageum :



Ensuite arrive ce que j'ai peut-être le plus apprécié, Maya qui interprète une danse du Turkmenistan. Je ne me serais jamais douté que la danse et la musique de ce pays seraient aussi splendides !



Allez, encore un petit bout parce que j'adore ça !



Arrive en scène ma chère Shiraz et une danse palestinienne. Quelle souplesse ! Quel jeu de jambes ! Comment arrive-t-elle à sauter comme un cabri avec des bottes à hauts talons ???



Ensuite, Sabrina nous interprète une chanson dominicaine :



Et Jessica danse sur un air guatemaltèque, tout en nous montrant des vues de son pays :


On enchaîne sur l'Afrique avec énergie ! La danse suivante regroupe le Ghana, le Kenya, la Tanzanie, le Zimbabwe et l'Ethiopie :


Grace nous chante un air de Tanzanie :



Et voici deux danses du Ghana. L'une de la tribu Adowa, par Vera et Tenewa :



Et l'autre de la tribu Agbadza par Edna et Joana :


(heureusement que j'ai le programme sous les yeux car je ne me serais jamais souvenue de tous ces détails)

Les chants, les chorégraphies, les costumes, l'ambiance, tout était à tomber par terre. Mais ce n'est encore pas fini ! Nos illustres professeurs sont aussi de la fête.

Le professeur Lee nous livre une imitation tout à fait remarquable de Louis Armstrong :



Et notre doyen le professeur Choi, lui, se prend pour Steevie Wonder. Il a même les lunettes !






Le final est un véritable régal pour les yeux : c'est un défilé de mode de costumes traditionnels ! Chacune s'est présentée dans sa langue natale en nous faisant admirer ses jolis vêtements.





C'était à tomber par terre !

Même si toute la préparation nous a pris pas mal de temps sur notre travail personnel, nous ne regretterons jamais ces bons moments.
Repost 0
Published by Mimi - dans Etudes
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 11:30
Je sais, ça fait pas mal de temps sans mise à jour et y a un certain caribou qui s'ennuie dans son bureau et réclame des nouvelles de sa grande soeur, qui est très très très occupée... (s'il s'ennuie tant que ça, il pourrait mettre des photos de son nouvel appart dans son cyworld, hein ? hein ?)

Donc histoire de le réveiller un peu, voici un petit échantillon de la musique qui bouge bien et que j'aime bien. J'attends vos feedbacks...

Je persiste et signe avec W&Whale, Born to Rock, apparemment écrit pour la marque de vêtements Gap.


Comme je crois que le Caribou a eu sa période Craig David, voici l'interprétation de sa chanson Insomnia en coréen par Wheesung.


Maya, voilà une nana qui fait du bon rock. Elle a adapté un célèbre poème dans une chanson qui s'appelle Azalée.


Allons-y un peu dans le girls band, même si je suis pas trop fan de ça. 2NE1 (prononcez comme twenty-one) est le groupe de l'heure, si ce n'est pas de l'année (mais en Corée, la notoriété de ce genre de trucs va rarement au-delà), et Fire, ça bouge pas mal !


L'électro coréenne n'est pas super connue mais j'aime bien. Voici Pennylane avec Satif-fiction.


Biuret, avec Sleeping Beauty, encore du bon rock de filles.


Et encore un peu de Maya parce que j'adore ça !

困浅寸寸


그것만이 내 세상


Voilà pour aujourd'hui. Et si le caribou n'est pas encore content (et s'il ne me laisse pas son avis dans les commentaires), qu'il aille se faire voir chez les orignaux... orignals...

Enfin bon.
Repost 0
Published by Mimi - dans Musique
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 16:31
Comme vous le savez peut-être, L'ancien ministre Jack Lang a été chargé par le gouvernement d'entreprendre une mission d'information sur la Corée du Nord.

L'info a été reprise par l'humoriste Laurent Gerra que j'apprécie assez, dans sa chronique quotidienne sur RTL. Et j'étais morte de rire en entendant ça ! La prononciation est un peu incertaine, c'est le moins qu'on puisse dire, mais dans la bouche d'un homme politique, c'est trop fort ! (remarque, Jim Carey l'a déjà fait dans Yes Man) Et si Jack Lang ne trouve pas de t-shirt Thierry Mugler en Corée du Nord, il peut toujours passer à Séoul acheter un babo shirt (t-shirt débile)...

Voici l'objet du délit :


(j'espère que RTL ne va pas me chercher des noises pour avoir diffusé comme ça leur contenu... mais après tout leur podcast est gratos...)

N'empêche, je donnerais cher pour entendre le vrai bonhomme à l'oeuvre...

Allez, Jack ! Sugoha...da, merde !
Repost 0
Published by Mimi - dans Web et blog
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 11:19
Séoul est une ville à la fois très traditionnelle, et à la pointe de la modernité. Les deux endroits que j'ai visités aujourd'hui m'en ont donné la preuve :

PREMIERE ETAPE : GWANGHWAMUN PLAZZA


Pour commencer, je me suis rendue sur la place de Gwangwhamun qui vient tout juste d'être rénovée de fond en comble.


J'ai entendu dire que les Berlinois se plaignent de vivre dans un continuel chantier... Mais à Séoul, je crois que c'est pire ! Toutefois, ça en valait la peine.

C'est très joliment fleuri. Je pense que mamie aurait bien aimé !



On y a installé la statue du roi Sejong, quatrième roi de la dynastie Jeoson, qui a vécu au XVème siècle, et est considéré comme un des plus grands rois de Corée. Son apport le plus précieux à la culture coréenne est le hangul, l'alphabet coréen toujours utilisé aujourd'hui.


En hommage à son oeuvre, on a même orné les vasques de fleurs avec les caractères du hangeul ! Les petits étudiants en coréen peuvent bosser tout en restant assis dans la rue...

Sous son règne ont aussi été créés de nombreux instruments scientifiques :


Et voici la statue du roi, tout droit sortie d'un atelier d'Incheon :


On peut retrouver ces deux figures sur les billets de 10 000 wons coréens.

On peut aussi admirer une statue du roi Sejong dans les jardins du palais de Deoksugung (et cette statue-là fait plus authentique, je trouve). J'en ai parlé là.

Cette bête fabuleuse nommée Haechi veille sur les séoulites :


C'est un animal du folklore coréen qui a été réutilisé pour symboliser la ville de Séoul.

La place entière a été rénovée pour le confort des piétons. Dans le même esprit que Cheonggyecheon.


Et à sa place habituelle près du carrefour, la statue de l'amiral Yi Sun Shin (1545-1598) , autre figure emblématique de l'histoire coréenne, qui a défendu son pays contre les invasions japonaises.


Et une fontaine musicale en prime, comme à Ilsan !




DEUXIEME ETAPE : LE VILLAGE DE NAMSAN HANOK


Je me suis ensuite dirigée vers le village traditionnel de Namsan, où plusieurs maisons anciennes se trouvant aux quatre coins de Séoul ont été démontée puis regroupées. J'en parlais dans la petite bafouille que j'ai écrite sur la Corée pour le site Beglob, ça se passe ici.

Le cadre est très tranquille et les arbres se parent des mille couleurs de l'automne. Cette saison est vraiment la meilleure pour visiter la Corée. On peut voir la tour de Séoul en arrière-plan mais ceci est une autre histoire...


J'ai donc pu visiter de nombreuses maisons anciennes, dont la résidence d'une princesse !

Dans la cour, on peut pratiquer des jeux traditionnels, comme cette petite fille qui s'adonne au ssireum (la lutte coréenne) :



Les intérieurs sont très bien reconstitués, et nous plongent directement dans le passé :





Une salle d'exposition recelle de beaux hanboks anciens, de quoi me mettre en transe !



Nous pouvons même voir des artisans à l'oeuvre :




Encore ici, des jardins et des maisons bien cachés, où règne une ambiance mystérieuse :



Bref, un bel aperçu de la vie quotidienne des riches et des moins riches en Corée.



Comme j'ai dû écrire cet article un peu dans l'urgence (je vous raconterai peut-être ça plus tard), j'ai mis en ligne un peu plus de photos dans un album, et je tâcherai de les commenter un peu !
Repost 0
Published by Mimi - dans Promenades...
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 05:00
Ce samedi, c'était Chuseok, la fête des moissons, que l'on décrit souvent comme le thanksgiving coréen. Ce jour-là est férié, ainsi que la veille et le lendemain. En général, dans les entreprises on en profite pour faire un pont et bénéficier de presque une semaine de vacances, mais manque de bol, cette année ça tombait un samedi, c'est-y pas ballot ?

Mais c'est vrai que pour les femmes, ce n'est pas vraiment des vacances. Elles passent leur temps en cuisine à préparer les mets tandis que les invités hommes discutent dans leur coin au salon, sans parler que eux seuls ont le droit d'accomplir les offrandes rituelles. Donc peut-être sont-elles soulagées que ça dure moins longtemps.

Quoi qu'il en soit, durant cette période, Séoul se vide littéralement tandis qu'un flot de voitures se déverse sur les autoroutes de province. En effet, les gens reviennent souvent à cette occasion dans leur ville natale revoir leur famille. Ewha avait donc affrété des bus navettes pour les grandes villes de province, et ma coloc de Gwangju a réservé son billet de train au tout dernier moment pour profiter d'une place qui se désiste. C'est pas maman qui ferait ça, tiens... Mais ma coloc est une aventurière, et c'est pour ça que je l'adore (et aussi parce qu'on joue les tours de ménage à super mario et que c'est moi qui gagne tout le temps)

De mon côté, j'ai passé un petit week-end chez mon papa à Ilsan, qui avait invité deux trois oncles et tantes pour l'occasion. Autant pour le solnal (nouvel an lunaire) dernier on avait passé pas mal de temps à faire la cuisine (enfin, surtout lui, moi je goûtais solennellemnt les trucs délicieux qu'il me mettait dans la bouche), autant là on s'est détendus car c'était une des tantes qui devait apporter la boustife.

Le samedi matin, après une mauvaise nuit (ils avaient laissé la télé allumée jusqu'à 3h du mat), je me réveille à temps vers 7h pour la cérémonie du Jesa, l'offrande aux ancêtres.


Il y avait les photos de ma mère décédée et de mes grands parents, le tout encadré par des bougies.
Ensuite, trois ensembles de bols à riz, bols à soupe, baguettes et cuillers, ainsi que deux coupelles à alcool. Pour l'occasion, c'était du saké japonais assez cher.
Sur la table s'étalent les mets les plus chers (ma famille m'a détaillé par le menu le prix des différents poissons), des beignets délicieux faits par ma tante ainsi que du raisin de sa ville natale, des ttoks (gâteaux de riz) avec des aiguilles de pin, des fruits, du kim (algue séchée) et j'en passe...
Sur le devant, deux baguettes d'encens qui brûlent, et un récipient pour y jeter la liqueur.

Durant la cérémonie, mes tantes sont allées dans la pièces d'à côté mais on m'a dit que je pouvais rester avec l'oncle pour regarder.
Mon père a fait une première révérence. Il m'avait proposé de la faire, je lui ai dit que je ne savais pas (y a une technique spéciale différente pour les hommes et les femmes) et il a maugréé "mais qu'est-ce qu'on apprend aux mômes à l'école de nos jours..." Il a ensuite servi les défunts en liqueur. J'ai pu verser le saké dans les coupelles, et nous les avons tenues trois fois au-dessus de l'encens pour que les ancêtres puissent en profiter. Ensuite, nous avons jeté l'alcool dans le saladier blanc. Tout en parlant de la pluie, du beau temps et du radiateur avec mon oncle, mon père changeait les baguettes et les cuillères de place d'un plat à l'autre, et a fait une seconde révérence. Pour finir, après quelques minutes, il a fait une troisième et dernière révérence, et tout le monde a pu venir manger. Nous avons bu une gorgée de l'alcool du saladier blanc (celui que les ancêtres ont goûté), d'après ce que j'ai compris ça porte bonheur. Et nous avons festoyé comme il se doit en Corée lors des fêtes traditionnelles. Mon père m'a raconté que dans sa jeunesse, il ne pouvait manger de viande que lors du chuseok, du solnal et des anniversaires. Alors autant en profiter...

Nous aurions dû passer le reste du week-end chez l'oncle et la tante mais personne n'était très chaud. Et en plus j'avais du travail en retard. Si, c'est vrai ! Je suis donc rentrée à Séoul en profitant des rues presque vides et très calmes, avec l'agréable sentiment d'avoir passé un bon moment en famille (ce qui n'a pas été toujours le cas des dernières années ici en Corée)

Bon, j'ai encore du boulot, moi... A bientôt !
Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 12:30
Vendredi dernier, le Presidential Council on Nation Branding a préparé une petite visite historique d'une journée pour ses blogueurs préférés.


Première étape : le cimetière royal de Donggureung

Dans la ville de Guri à une heure environ de Séoul se trouve le cimetière de Donggureung, dont le nom signifie "les neuf tombes de l'Est". Sous ces neuf monticules reposent six rois, neuf reines ainsi qu'un roi et une reine posthumes de la dynastie Jeoson (1392-1910). La plus ancienne sépulture date de 1403 et la plus récente a été bâtie en 1848.
Comme vous pouvez le voir, ce site est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO :

Ce portique rouge nous indique que nous pénétrons dans une enceinte sacrée :


Ce ruisseau marque la frontière du monde des morts et du monde des vivants :


On peut retrouver une certaine similitude avec la mythologie gréco-romaine qui comportait aussi un fleuve des enfers...


Voici d'abord le Sureung, la tombe du prince Ikjo, mort à 21 ans, et de son épouse la princesse Jo. Son père l'aimait tant qu'il l'a fait roi à titre posthume.



Toutes les tombes sont conçues sur le même modèle :
- un portique rouge à l'avant
- un bâtiment en forme de T servant aux offrandes
- un monticule de terre à l'arrière, au sommet duquel se trouve la tombe en elle-même

Et voici le Geonwolleung, la dernière demeure du roi Taejo, le fondateur de la dynastie Jeoson. Ici, on remarque bien les trois éléments :


La tombe est recouverte par une herbe spéciale, qui ne pousse que dans la ville natale de ce souverain.



Nous sommes invités à reproduire les salutations d'usage aux rois de jadis :



Le chemin de pierre qui mène au bâtiment sacrificiel est divisé en deux voies :


Sur la voie la plus basse (celle de droite) marche le roi actuel qui vient rendre hommage à son ancêtre, et sur la voie la plus élevée, à gauche, marche le fantôme du roi mort.

Quand on arrive au bâtiment, où l'on accède par le côté (jamais par en face), on remarque bien la différence des escaliers :


Voici ce que l'on peut voir à travers le bâtiment :


Et le monticule de terre :


Notre charmante guide nous a expliqué qu'au fur et à mesure que l'on s'approche de la colline, on ne peut plus voir la tombe qui se trouve au sommet, ce qui force au respect. Si quand le roi gravit la colline, la pente est si escarpée que même lui est obligé de se courber, faisant ainsi preuve d'humilité devant son ancêtre.

Dans un petit pavillon sur le côté se trouve des stelles rendant hommage au roi :

    



      






Ceux qui ont déjà été à Kyeongju visiter les tombes royales des souverains du royaume Silla peuvent remarquer que la structure des tombes est différente. Pour Silla, la tombe se trouve dans le monticule de terre, car les souverains se faisaient enterrer avec armes et bagages en prévision de leur vie dans l'au-delà, et pour Jeoson, la tombe n'occupe qu'un petit espace au sommet de la colline, car il ne garde que le strict minimum, ou alors des miniatures (si j'ai bien compris ce que m'a expliqué la guide).




Tout en marchant au milieu des tombes, on est frappé par la sérénité des lieux et l'omniprésence de la nature,ce qui contraste évidemment avec la vie trépidante de Séoul. Ce site a été construit avec l'effort de préserver au mieux la nature, en utilisant le moins possible d'éléments articifiels.  Un exemple que les générations actuelles seraient bien inspirées de suivre...







A midi, on reprend des forces autour d'un bon repas :



Et nous nous rendons au Dasan Chodang, où a vécu un des plus grands lettrés coréens, Jeong Yak-yong, Dasan de son nom de lettre.

Dasan (1762-1836) était un honnête homme à la coréenne. Il a écrit environ 500 ouvrages de droit, de science politique et de commentaires des classiques confucéens, dont Ho Chi Minh s'est inspiré. C'était aussi un grand architecte, qui a élaboré une grue qui a permis de construire la célèbre forteresse de Suwon.
Sa résidence a été transformée en musée.

A l'entrée se trouve un monument représentant tous les ouvrages qu'il a écrits :



Et voici le grand homme :



Nous commençons par visiter la maison d'époque :





Et nous gravissons une petite colline (encore une !) pour nous rendre sur la tombe de Dasan:


La table en pierre sert à accomplir le Jesa, les rites funéraires pour les ancêtres.

A l'intérieur du centre culturel sont exposés ses écrits et ses réalisations, ainsi que des maquettes et des reconstitutions sur sa vie.

Tout ces objets témoignent d'une grande érudition et d'un esprit scientifique admirable. Je devrais en prendre de la graine...


L'élément le plus marquant est la fameuse grue de construction, que l'on peut voir à l'oeuvre pendant la construction de la forteresse de Suwon :

 
 














Et qu'on peut voir grandeur nature dans le parc à l'extérieur :



Comme d'habitude, allez prolonger votre visite dans l'album photos correspondant. J'aimerais avoir le temps d'annoter chaque photo pour mes visiteurs, mais malheureusement je ne l'ai pas...

J'espère que vous avez aimé ! A bientôt !
Repost 0
Published by Mimi - dans Promenades...
commenter cet article