Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 16:55

Tous les copains du PCNB en ont parlé sauf moi... Et pourtant, ce mercredi 12 mai, ce fut un grand honneur pour nous de visiter la Maison Bleue, qui est le palais présidentiel coréen. L'équivalent de la Maison Blanche ou du Palais de l'Elysée, quoi !

 

intro01 img 01

 

En fait, la cérémonie a été organisée en l'honneur des World Friends Korea, qui regroupent les volontaires coréens du KOICA et le Taekwondo Peace Corps.En effet, les activités du KOICA, l'agence coréenne pour la coopération, ne se limitent pas à l'attribution de bourses à des femmes formidables. Le KOICA envoie également de nombreux volontaires dans les pays en développement à titre d'aide humanitaire. Et aujourd'hui, le président Lee Myung Bak en personne a félicité ces hommes et ces femmes qui ont apporté leur temps, leurs efforts et leur expertise à ceux qui en ont besoin. Les membres du Taekwondo Peace Corps effectuent à peu près la même tâche tout en transmettant les valeurs du taekwondo (défense de soi et respect des autres). Et parmi les joyeux blogueurs, 16 petits veinards ont été sélectionnés pour assister à la cérémonie ayant eu lieu à la Maison Bleue, plus en qualité d' "ambassadeurs" que de véritables participants.

 

Nous nous retrouvons à Kyeongbokgung où un bus doit nous acheminer. Tous les volontaires du KOICA portent des t-shirts blancs avec des bandes de couleurs selon leur spécialité, et les taekwondo boys & girls sont en tenue traditionnelle. Nous autres tirés à quatre épingles les regardons avec envie... Déjà, la place est remplie de gominés en costard avec des oreillettes et des talkie-walkies.

 

A l'arrivée, le contrôle est aussi strict qu'à un aéroport (à la différence près que les employés étaient souriants). Portique et fouille du sac. Ceux qui ont apporté des appareils photos se sont vus enjoindre de ne pas les sortir du sac (donc toutes les photos que j'ai postées viennent des sources officielles). Nous gagnons nos places près des ambassadeurs. Et chacun d'entre nous reçois un chouette chapeau...

 

La cérémonie a lieu dans un superbe jardin appelé Nokjiwon. Et le soleil brillait de mille feux. Veinards, je vous dis...

 

Les membres du Taekwondo Peace Corps nous offrent une démonstration musclée à grands renforts de cris de guerre et de musique rythmée.

 

Peu après, ce sont les enfants de familles multiculturelles qui nous interprètent l'incontournable Arirang, et une chanson sur l'air de "la danse des canards" où il est question de petits anges. Parmi les spectateurs, y avait deux Français et un Libanais francophone qui se bidonnaient comme des fous apparemment sans raison...

 

Arrive le grand moment : le président Lee fait son entrée, accompagné par son épouse, et prononce un discours de félicitation, tout en insistant sur la nécessité pour la Corée de continuer ses efforts en termes d'aide au développement, en grande partie car après la guerre de Corée, elle a elle-même intensivement bénéficié de cette aide, sans laquelle elle n'aurait jamais réussi une croissance économique aussi rapide.

 

m-1(55)

 

Ensuite, ce sont les présidents du KOICA et du Taekwondo Peace Corps qui y vont de leur petit discours. Saviez-vous qu'un jeune qui fait du taekwondo a moins de chances de virer délinquant, à cause des valeurs de respect et de toutes ces sortes de choses ? Brice Hortefeux serait sans doute intéressé...

Après cela, ce sont deux volontaires qui donnent un témoignage de leur expérience.

 

Une fois les discours terminés, le président s'éloigne de l'estrade pour aller serrer la main aux ambassadeurs. Et comme nous étions placés tout près d'eux, il vient nous voir tout naturellement. Mon pote annonce fièrement : "I am from Lebanon", et celle qui bredouille "Je suis Française" dans un coréen pitoyable en utilisant même pas le bon niveau de politesse, c'est moi

 

La réception au jus de raisin et gâteaux de riz peut commencer !

 

m-2(42)

 

Durant la réception, nous rencontrons l'aimable président du PCNB. Il nous propose très gentiment d'aller faire une photo de groupe avec le président et la première dame sur l'estrade prévue à cet effet. Nous devons la recevoir par mail sous peu, je la mets à jour dès que possible !

 

D'autres photos sur le site de la présidence coréenne.

 

Après avoir bien discuté entre nous, entre autre des aléas de la vie de boursiers (car c'est au tour de la deuxième vague de blogueurs d'en baver avec les admissions en master et doctorat), nous reprenons le bus pour la station de métro.

 

Encore une bonne journée !

Repost 0
Published by Mimi - dans Actualité
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 12:04
Aujourd'hui, Bernard Kouchner est de passage à Séoul avec un emploi du temps plutôt chargé... Théoriquement il est là pour discuter de la restitution de manuscrits coréens embarqués par les Français il y a un siècle et demie, cet article d'un site d'actu littéraire que j'aime beaucoup en parle très bien. Toutefois, cette affaire n'est pas évoquée par les canaux officiels...

Je me suis donc rendue à l'université nationale de Séoul pour assister à sa conférence intitulée "La gestion des crises régionales et globales". J'ai usé mes fonds de culotte pendant un an dans le campus immense de Seouldae mais ça ne m'a pas empêchée de me paumer comme une buse pour me rendre à la Graduate School of International Studies où avait lieu la conférence.

SAM 0347

SAM 0354

Monsieur le Ministre a introduit son propos fort aimablement. "Je vous trouve beaux", nous a-t-il dit... Oh, à Ewha non plus il n'aurait pas été déçu...

SAM 0356
Et attention mesdames et messieurs.... La cravate européenne !


Le sujet de la conférence était prometteur mais en une heure, il n'avait bien entendu pas le temps d'en faire le tour in extenso. Plutôt qu'un cours théorique, c'était davantage la réaffirmation de la collaboration franco-coréenne dans le cadre international, pour gérer et régler les différentes crises politiques, économiques et humanitaires qui sévissent encore dans le monde. C'était assez lyrique, un style irréprochable. Son exposé s'articulait autour de quatre points (quatre convictions, selon lui) :
- continuer le dialogue au sein du système des Nations Unies (qui doit être aussi réformé)
- prendre en compte tous les éléments d'une crise dans leur ensemble
- inventer des solidarités nouvelles, une contribution de 0,001 % sur toutes les transactions financières, par exemple. Ce petit pourcentage a fait rire tout le monde mais mine de rien, ce projet n'est toujours pas sorti de terre
- inventer des coopérations nouvelles à l'échelle régionale

La séance de questions-réponses a légèrement avorté vu qu'il devait rencontrer ensuite un certain Lee Myung Bak, président de la République de Corée.

La question des manuscrits n'a pas été évoquée. J'espère sincèrement que les relations entre la Corée et la France n'en resteront pas bloquée, car leur renforcement est, mine de rien, tout dans mon intérêt.

En attendant, je vous dit à bientôt !
Repost 0
Published by Mimi - dans Actualité
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 08:19
Ces derniers mois ont été plutôt sombres pour les anciens président la république de Corée, du moins ceux de sa période vraiment démocratique.

Au mois de mai, c'était Roh Moo-hyun, ancien président de 2003 à 2008, qui se suicidait après avoir fait l'objet d'une enquête pour corruption. J'avoue ne pas être au courant des tenants et aboutissants de cette affaire, mais M. Roh n'était certainement pas le pire de tous...

Et ce mardi (le 18 août 2009), nous avons appris le décès de son prédécesseur Kim Dae-jung, âgé de 85 ans, dont la santé s'était gravement détériorée ces derniers temps. C'était un militant de la première heure pour la démocratie, du temps où la Corée du Sud n'était rien d'autre qu'une dictature militaire. Il a été condamné à mort (mais gracié par la suite) et a fait l'objet de nombreuses tentatives d'assassinat. Durant son mandat présidentiel, il s'est efforcé de réformer l'économie pour la rendre plus transparente, ce qui n'est pas un mal. Il a surtout été connu pour son action de rapprochement entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, baptisée "Sunshine Policy", qui lui a valu le Prix Nobel de la Paix en 2000. J'ai entendu dire que c'était un peu l'équivalent de l'Ostpolitik de Willy Brandt pour les deux Allemagnes.

C'est une bien triste nouvelle, surtout quand on voit le virage que l'actuel président est en train de faire prendre à la Corée : mainmise des grands groupes industriels sur les media, position ouvertement pro-protestante (ce qui a jeté les moines bouddhistes dans la rue pour protester), projets de privatisation de certains services publics, affaire des importations de boeuf américain et j'en passe...

Quoi qu'il en soit, je pense que les Coréens regretteront beaucoup l'ancien président, tout en espérant malgré tout un futur plus radieux.
Repost 0
Published by Mimi - dans Actualité
commenter cet article