Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 10:03
Je continue sur ma lancée, après avoir résumé les épisodes précédents...

Après avoir traîné mes guêtres dans le quartier de Sinchon et Hongik et y avoir passé de bon moments (mais je ne pense jamais à y prendre des photos), j'ai investi un quartier de Séoul pile à l'opposé de la rivière Han, côté Sud, à deux pas des indomptables monts Gwanak, pris d'assaut dès l'aube par des hordes de petits vieux en tenue de randonnée. On en trouve plein dans les bus circulants près de la fac, mêlés aux étudiants. Ils se ressemblent tous, on croirait l'attaque des vieux clones...

Comme j'en avais un peu marre de me taper une heure et quart de trajet deux fois par jour (fallait dire aussi que pas mal de gens dans ma classe pleurnichaient qu'ils étaient épuisés alors qu'ils habitaient à 10 minutes de la fac), j'ai décidé de m'installer dans un petit studio que la SNU (aussi appelée Seouldae pour Seoul daehakkyo, université de Séoul) met à disposition des étudiants étrangers, à 20 minutes à pied de la fac.

Voilà à quoi ça ressemble :




Ca ne paie pas de mine, mais c'est aussi peut-ête dû à mes piètres dons de maîtresse de maison, si on peut appeler maison un 16m²... Malgré tout, c'est très bien pour moi. Comme dirait mon enfoiré de caribou (dont c'est l'anniversaire aujourd'hui), "a small room for a small girl".

Et voici à quoi la résidence ressemble de l'extérieur :


Le quartier où j'habite s'appelle Sillim Gosichon, ce qui peut se traduire par "le village des bachoteurs de Sillim"... Y a pas mal de hakwons, boîtes à bachotage privées où les écoliers s'entassent dès les cours finis afin de compléter l'enseignement commun et de préparer les concours d'entrée aux universités. Y a aussi pas mal de librairies et de papeteries, dont celle où j'ai trouvé les fameuses chaussettes "frottis", qu'on peut voir dans un des albums photos, cherchez donc... Mais sinon, on y trouve surtout des petits restos sympas, des cyber-cafés, des noraebang, des hofs et des petits cafés pleins de caractère, alors allez me parler de bachotage... Quand j'ai dit à ma Jihyun, toute fière, qu'on pouvait y boire du café à seulement 1500 wons, elle m'a rétorqué doucement : "Et alors ? A Ewha Salang, l'americano c'est 900 wons." Ô désespoir.

L'endroit où se trouve ma résidence se trouve dans un quartier plus modeste, avec des petits supermarchés (où je trouve quand même du fromage râpé et des coquillettes à 1500 wons), et des étals de poissons, de légumes, de fruits et de gâteaux de riz.

Voici par exemple mon fruitier préféré, juste en bas de chez moi. Là où je viens faire ma provision de petites tomates et clémentines en rentrant des cours !


En ce moment, je n'étais pas sortie beaucoup à cause de l'hiver coréen. Un magnifique ciel bleu mais des températures polaires. Mais ces derniers jours, ça s'est bien réchauffé, tout en conservant le beau soleil. Je suis donc sortie hier faire un petit tour (en me promettant de commencer les révision des exams et mes exposés dès la semaine prochaine), et j'ai pris quelques photos.

Voici l'un des petits cafés dont je parlais, au nom évocateur :


Ca me fait penser à une réplique de Homer Simpson où il évoque sa folle jeunesse : "Je suis devenu diabétique en buvant des frappuccinos"... Je me demande si je ne vais pas finir comme lui en vivant ici. Sur le même trottoir en bas de chez moi, y a une lotteria, un baskin & robins (celui-là va faire des ravages en été, avec les bingsu) et un dunkin' donuts, sans compter la boulangerie Pièce Montée qu'on peut voir dans un certain album photo, pauvre, pauvre de moi...

Mais au fil de mes ballades, j'ai découvert toutes sortes de petites enseignes de restos sympas :




Cette habile inscription signifie "Don't worry, so happy". Ca me paraît indispensable comme école de pensée dans un village de bachoteurs à deux pas de Seouldae...

Et si l'on grimpe une petite colline, voici la vue qui s'offre à vous :




Pour moi, c'est ça la Corée. J'espère que ce genre de petit quartier tout en fouillis résistera encore longtemps aux barres d'immeubles type appartement.

Mais bon, les petits cafés et restos, y a pas que ça dans la vie, non mais. Je suis quand même scolarisée dans la prestigieuse Seouldae, comme on me le rappelle chaque jour. Je vais être très franche en ce qui concerne les cours de coréen langue étrangère, je trouve que les cours à Ewha étaient plus vivants, plus accessibles et moins académiques, c'est sans doute pour ça qu'il n'y avait aucun retard, aucune absence et des devoirs toujours rendus à temps, ce qui est loin d'être le cas dans ma classe depuis septembre. Au moins à pipoland, j'ai été à bonne école pour apprendre la rigueur...

Mais sinon, le cadre est joli :






Ca rend joli dans l'automne coréen, non ?

Et voici le grand terrain de foot, avec les majestueux monts Gwanak en arrière-plan :


Comme vous le voyez, les étudiants de Seouldae entretiennent un esprit sain dans un corps sain (et saint aussi, y a un nombre incalculable de clubs d'étude de la bible, ces mecs assurent d'abord leur place chez Samsung et ensuite leur place à la Droite du Seigneur...) Mais quand je vois tous ces futurs cadrillons en costard et tailleur avec leur sac de squash sur l'épaule, qui vont souvent en couple, ça me fait un peu penser aux Rivières Pourpres, et j'ai l'impression qu'à tout moment, Jean Reno va surgir derrière moi et me murmurer : "C'est pas une fac, c'est un élevage".

Bon, j'arrête de faire ma mauvaise langue. Après tout, si j'obtiens d'assez bons résultats à l'institut de langues, ça augmentera peut-être mes chances d'intégrer leur Graduate school of international studies, et là, ce serait vraiment le pied...

Voilà, vous avez eu de belles photos de Seouldae en automne. Je n'ai pas de photos sous la neige car j'étais trop occupée à rester en vie sur mes deux pieds, surtout depuis qu'on m'oblige à porter des chaussures à haut talon...
Mais si y a de jolis arbres en fleurs au printemps, on r'met ça ?
Repost 0
Published by Mimi - dans Etudes
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 06:08
Bonjour bonjour !

Oups, je constate que je bats ici tous les records de retard, ça fait un peu retour de la morte-vivante...

Quoi qu'il en soit, bonne année à tous (pas mal en retard), bon solnal à tous aussi (un peu moins en retard), et je vous fais ici le résumé des quelques derniers mois où je n'ai pas donné signe de vie sur ce blog (et un peu partout ailleurs aussi)

Par une belle après-midi d'été dans les bureaux de G.O.A.'L, le téléphone de ma collègue se met à sonner, comme il le fait 50 fois par jour... Et la voilà qui m'annonce : "Myriam c'est pour toi, c'est l'ambassade de Corée en France, ils veulent te donner une bourse !"

En effet, quelques mois avant, ma prof de coréen à la fac de La Rochelle m'avait bien envoyé des renseignements et un dossier de candidature pour un programme de bourse offert par le gouvernement coréen, qui finance un an de cours de coréen et deux ans de master (ou trois ans de doctorat) dans la fac de son choix. Quand on voit les frais d'inscription faramineux des universités coréennes (et je dois hélas déplorer que Ewha est la plus chère), ça représente quand même beaucoup. J'ai donc rempli ce dossier en une semaine, complètement à l'arrache, en "oubliant" la moitié des pièces nécessaires... Quelques semaines plus tard, on me disait que quelqu'un d'autre de la fac de La Rochelle avait obtenu la bourse, et quelques mois plus tard... cette personne en question s'était désistée.

Je l'ai appris fin août, et les cours commençaient début septembre. Fort heureusement, mon supérieur à G.O.A.'L a été assez gentil pour me laisser terminer mon stage avant la date prévue. Encore merci...

Je suis donc en train d'étudier le coréen à l'université nationale de Séoul depuis 5 mois. Les méthodes d'enseignement et le manuel de cette fac (la meilleure de Corée comme on nous le rappelle chaque jour en cours) sont un peu arides, pas étonnant que les taux de retard et d'absence atteignent des sommets...

Malgré tout, on nous bichonne comme des rois, comme en témoignent quelques manifestations organisées en l'honneur des boursiers, le plus souvent hébérgées par l'université de Kyunghee, qui se démarque par son architecture particulière...


Personnellement ça me fait penser à un mélange entre le momument Victor Emmanuel II à Rome et la cathédrale de Lille. Mais bon, c'est plus réjouissant d'étudier ici qu'à Marc Bloch...


Nous avons été gâtés avec des démonstrations de taekwondo offertes par les élèves de Kyunghee, réputés pour être particulèrement doués dans ce domaine (si on marche dans la rue en regardant autour de soi, on constate que beaucoup d'écoles d'arts plastiques portent le label Hongik, pour les dentistes et autres cabinets privés de médecins spécialistes, c'est SNU ou Yonsei, et pour les instituts de taekwondo c'est Kyunghee...)

Lors de la soirée de Noel, toujours à Kyunghee, les élèves avaient l'occasion de déployer leurs nombreux talents :

Voici quatre élèves venus d'Asie centrale (dont l'un est le délégué de ma classe et c'est l'une des personnes les plus gentilles et serviables que j'ai rencontrées), en costume traditionnel, qui nous interprètent en choeur "arirang", la plus connue des chansons folkloriques coréennes :



Nous avons eu droit ensuite à une représentation de danse des éventails et de samulnori :




Et pour finir, un boys band à la mode, "2PM", a clôturé la soirée en beauté.


Décidément, le gouvernement coréen met en oeuvre beaucoup de moyens pour ses petits boursiers, sans compter les sommes incroyables que représentent trois ans d'enseignement supérieur dans les meilleures facs... Bon, je suppose qu'il ne faut pas trop me poser de questions et me laiser porter tout en faisant de mon mieux. On verra bien ce que ça donnera après septembre 2011 quand le programme prendra fin pour moi.

D'ici-là, l'année 2009 qui commence est une bonne occasion de prendre de bonnes résolutions et suivre l'exemple de Lucile, la créatrice du savoureux A nos fourneaux, et faire des mises à jour plus régulières.
Mais quant à cuisiner aussi bien que Luce, là c'est pas gagné...
Repost 0
Published by Mimi - dans Etudes
commenter cet article