Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 12:04
Aujourd'hui, Bernard Kouchner est de passage à Séoul avec un emploi du temps plutôt chargé... Théoriquement il est là pour discuter de la restitution de manuscrits coréens embarqués par les Français il y a un siècle et demie, cet article d'un site d'actu littéraire que j'aime beaucoup en parle très bien. Toutefois, cette affaire n'est pas évoquée par les canaux officiels...

Je me suis donc rendue à l'université nationale de Séoul pour assister à sa conférence intitulée "La gestion des crises régionales et globales". J'ai usé mes fonds de culotte pendant un an dans le campus immense de Seouldae mais ça ne m'a pas empêchée de me paumer comme une buse pour me rendre à la Graduate School of International Studies où avait lieu la conférence.

SAM 0347

SAM 0354

Monsieur le Ministre a introduit son propos fort aimablement. "Je vous trouve beaux", nous a-t-il dit... Oh, à Ewha non plus il n'aurait pas été déçu...

SAM 0356
Et attention mesdames et messieurs.... La cravate européenne !


Le sujet de la conférence était prometteur mais en une heure, il n'avait bien entendu pas le temps d'en faire le tour in extenso. Plutôt qu'un cours théorique, c'était davantage la réaffirmation de la collaboration franco-coréenne dans le cadre international, pour gérer et régler les différentes crises politiques, économiques et humanitaires qui sévissent encore dans le monde. C'était assez lyrique, un style irréprochable. Son exposé s'articulait autour de quatre points (quatre convictions, selon lui) :
- continuer le dialogue au sein du système des Nations Unies (qui doit être aussi réformé)
- prendre en compte tous les éléments d'une crise dans leur ensemble
- inventer des solidarités nouvelles, une contribution de 0,001 % sur toutes les transactions financières, par exemple. Ce petit pourcentage a fait rire tout le monde mais mine de rien, ce projet n'est toujours pas sorti de terre
- inventer des coopérations nouvelles à l'échelle régionale

La séance de questions-réponses a légèrement avorté vu qu'il devait rencontrer ensuite un certain Lee Myung Bak, président de la République de Corée.

La question des manuscrits n'a pas été évoquée. J'espère sincèrement que les relations entre la Corée et la France n'en resteront pas bloquée, car leur renforcement est, mine de rien, tout dans mon intérêt.

En attendant, je vous dit à bientôt !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi - dans Actualité
commenter cet article

commentaires